Articles - Shônen

Black Rock Shooter The Game

  |   4595  |  Poster commentaire  |  Shônen  |  Shônen, Black Rock Shooter, The Game, Panini, Apocalyptique

BRS

Présentation : Ce manga vient d’un jeu vidéo du même nom. Il a été adapté en manga de deux volumes en 2013 et a été édité par Panini en 2013.

 

Personnages :

Stella Gray (aussi appelée Black Rock Shooter) : Endormie depuis de longues années, elle est réveillée par un groupe de survivants humains qui voit en elle l’espoir de la survie de l’humanité.

Rothcol : Il est la personne la plus proche de Stella, il va l’aider à comprendre son passé et son histoire.

BRS_GeekAnimea

Histoire :

On rentre dans un univers intriguant, avec des personnages qui ont chacun une place bien définie. Black Rock Shooter (BRS) est perdue, elle ne comprends pas la tournure que prend les évènements. Malgré tout, elle fait de son mieux pour aider ceux qui l’ont appelée.

L’humanité est au bord de la destruction, et BRS doit faire de son mieux pour la sauver, sinon tout sera terminé, et la planète périra.

 BRS_GeekAnimea

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé l’histoire, bien qu’elle soit très courte. J’ai toujours aimé BRS, elle a la classe ! Les dessins sont beaux et les personnages ont une personnalité propre bien à eux. J’apprécie le thème et la manière dont il a été abordé !

 

 

Aspects positifs :

De l’action et des personnages très bien réalisés

Une histoire vraiment très intéressante, et bien poussée malgré le fait que cela vienne d’un jeu

Aspect négatif :

C’est trop court à mon goût ! Tout va trop vite, on a pas le temps de s’attacher aux personnages.

 

BRS_GeekAnimea

 

Un bon manga bien sympa, on prends plaisir à le lire, il se lit très facilement et on ne voit pas les pages défiler. Une BRS redoutable qu’on admire, toujours aussi belle ! A lire un soir d’orage (pour l’ambiance !)

7.5/10

Citations :

« Qui de l’amour ou de la haine, du blanc ou du noir, survivra ? »

« Je m’appelle Stella. Oui, je me souviens. C’est le précieux nom que m’a donné mon père. J’aurais tant aimé t’entendre un jour le prononcer. Il est trop tard, désormais ? Tu ne m’entends plus ? »